Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility 7e édition du Carré des Jardiniers - Biodiver’Cité : Comment habiter la ville de demain ? | Carré des Jardiniers

7e édition du Carré des Jardiniers - Biodiver’Cité : Comment habiter la ville de demain ?

Dossier de presse 2023

7e édition du Carré des Jardiniers

Biodiver’Cité : Comment habiter la ville de demain ?

Présentation des 4 finalistes

 

TÉLÉCHARGER LE PDF

 

Le concours

Carré des jardiniers en quelques mots

Depuis 2011, le Carré des Jardiniers met à l’honneur les jardins d’exception en organisant un concours unique, ouvert aux entrepreneurs et concepteurs du paysage de tout l’hexagone.

Tous les deux ans, cette compétition emblématique de la filière invite les professionnels à composer une équipe mêlant profils expérimentés et jeunes talents afin de réfléchir collectivement à une thématique donnée et de créer un jardin éphémère remarquable de 200m2.

C’est dans le cadre du salon Paysalia que les équipes sélectionnées pour la finale procèdent au montage de leur jardin, puis le présentent à un jury d’experts et aux visiteurs professionnels.

Après délibération, le jury désigne un gagnant, qui sera alors sacré Maître Jardinier et portera les couleurs de la profession pendant deux années.

Il devient ainsi l’ambassadeur d’un secteur entier, ce qui l’amène à prendre régulièrement la parole pour valoriser avec passion et professionnalisme les valeurs clés du métier.

Parce qu’il réunit des professionnels aguerris de toute la France, qu’il réserve une place particulière aux jeunes générations via la remise d’un prix spécial par son jury étudiant et qu’il invite toute une profession à s’interroger sur une thématique d’actualité et à faire preuve d’une créativité sans limite, le concours Carré des Jardiniers s’est imposé au fl des années comme l’un des événements incontournables de la flière paysage-jardin !

 

En synergie avec les salons Paysalia et Rocalia

C’est en plein cœur du salon professionnel Paysalia, tout près du salon Rocalia, qui se dérouleront tous les deux du 5 au 7 décembre 2023 à Lyon Eurexpo (France), que la finale de la 7e édition du concours Carré des Jardiniers aura lieu.

Cette organisation conjointe permet aux participants au concours de gagner en visibilité, car Paysalia et Rocalia rassemblent à chaque édition l’ensemble des acteurs des filières pierre naturelle, paysage, jardin & sport en France. En 2021, ils avaient accueilli 1 481 fournisseurs et marques, et près de 29 000 visiteurs en commun.

 

Thématique 2023

La Biodiver’Cité, une thématique qui invite à appréhender la ville de demain

En 2023, les candidats au titre de Maître Jardinier ont été invités à travailler sur la thématique de la ville verte et responsable de demain : la Biodiver’Cité.

Aujourd’hui, un Français sur trois vit en zone urbaine. Dynamique, mouvante et bruyante, la vie en ville peut générer des sentiments de stress, de mal-être ou encore de solitude. De quelles manières l’aménagement paysager, au travers notamment des parcs et des jardins, peut davantage participer à la re-formulation de la vie urbaine, expérimenter de

nouvelles pistes et s’immiscer dans tous les territoires de la cité ? Quand la ville se fait jardin, comment le jardin pénètre la ville et devient un lieu d’expérimentation pour penser et bâtir la cité de demain, la Biodiver’Cité ?

Autant de questions auxquelles les fnalistes de la 7e édition du Carré des Jardiniers tenteront d’apporter une réponse en direct de Paysalia, en aménageant leur jardin éphémère. Ils donnent ainsi à voir leur interprétation personnelle de la Biodiver’Cité.

 

Programme du concours

Décembre 2022 à mars 2023 : Phase d’inscriptions

Avril à mai 2023 : Sélection des finalistes

20 juin 2023 : Révélation des 4 finalistes et de leurs projets

1er au 4 décembre 2023 : Montage des jardins des 4 finalistes à Eurexpo Lyon

6 décembre 2023 : Visite des jardins, oral des finalistes devant le jury, délibération du jury et remise officielle du titre de « Maitre Jardinier » 2023

 

Chiffres clés

2011

Création du concours
Carré des Jardiniers

6

Maîtres Jardiniers
révélés

4

finalistes
pour l’édition 2023

96H

pour monter
chaque jardin

 

Présentation des 4 finalistes et leurs projets

 

Vincent GRUNEWALD

Vincent Grunewald (71) x Cheval Paysages (26)

 

QUI EST-IL ?

Après un BTS aménagements paysagers et une année de césure consacrée au voyage, Vincent Grunewald a terminé ses études à l’école d’ingénieur ITIAPE. En 2017, un an après l’obtention de son diplôme, il créé son entreprise à Cavaillon. Sensibilisé depuis toujours à la protection de l’environnement, c’est naturellement que Vincent a orienté son activité d’architecture des jardins vers la transition écologique des espaces extérieurs. Aujourd’hui installé à Mâcon, il conseille et accompagne avec soin ses clients à faire des choix responsables et d’avenir. Il propose une méthodologie de travail basé sur la coopération avec les clients et les artisans. Amoureux des plantes, il apporte un soin particulier au végétal déjà en place et efface les limites entre le jardin à aménager et le paysage environnant. Son petit plus ? Vincent porte une attention particulière au réemploi des matériaux et prouve qu’avec de la créativité, tout peut être remis au goût du jour.

 

SON PROJET : L’Entre Deux Bruits

Il n’existe pas un modèle de ville unique. Cependant, elles ont souvent en commun une intensité des flux et des activités nécessaires pour permettre à ses habitants de se déplacer, de se restaurer, de s’y loger, de s’y divertir… Cette intensité est génératrice de bruits pouvant être perçus comme des nuisances.

Les parcs et jardins sont alors de véritables cocons pour s’exclure temporairement du rythme lancinant de la ville.

C’est le point de départ de ma réflexion : Comment permettre à des habitants de se ressourcer à l’abri des bruits de la ville ?

 

La ville n’est plus extensible de manière soutenable.
Elle doit maintenant se reconstruire sur elle-même, dénicher les espaces abandonnés, sous-fréquentés, optimiser les mètres carrés, réemployer la matière in situ, protéger la végétation existante. Notre proposition cherche donc à s’immiscer dans de petits espaces pour offrir localement une offre de verdure et de repos aux citadins.

« L’entre deux bruits » est un jardin composé de deux éléments majeurs : un mur antibruit et une grande structure centrale en bois.

Contact :

Vincent Gunewald
06 13 86 95 50
[email protected]
www.vincent-grunewald.fr

 

 

Antoine DE LAVALETTE

Nature & Création (31)

 

QUI EST-IL ?

Bercé entre la France et la Thaïlande durant son enfance, Antoine de Lavalette a grandi entre deux visions différentes de la nature. S’il s’est dans un premier temps orienté vers des études de droit et de langues, son besoin de liberté et son amour pour la terre l’ont finalement redirigé vers les jardins. Après avoir obtenu son diplôme de l’École nationale supérieure de paysage, Antoine De Lavalette a fait ses premiers pas aux côtés du paysagiste Camille Muller avant de poursuivre son apprentissage avec son père et son oncle, dans l’entreprise familiale à proximité de Toulouse. Aujourd’hui, il s’est fait sa place parmi les équipes de jardiniers, a repris les rênes de l’entreprise Nature & Création en compagnie de sa cousine et emploie 13 personnes. Antoine réalise désormais des jardins qui laissent la nature s’exprimer, qui lui ressemblent et sont fortement imprégnés de ses souvenirs qui le font encore rêver. 

 

SON PROJET : L’im.pas.si.sage

En pénétrant dans cette ruelle, le désordre nous accueille : l’endroit semble abandonné, le sol est fissuré, les trottoirs défoncés. Une ruelle en chantier, un peu oubliée, à l’entrée de laquelle ni le bâti ni la nature ne semblent s’être entendus. Un lieu bien triste qui mérite que la vie s’installe…

Et si nous laissions la Nature y poser ses bagages ?

Et si nous acceptions de la regarder autrement ?

Et si nous choisissions de la guider et non plus de la contraindre ?

Pas à pas, le visiteur progresse dans la ruelle : le décor change et la nature commence à s’installer. Toute seule, la nature avance et évolue. Toute seule, elle va combler les vides et s’immisce dans chaque recoin. Les failles, les fissures et autres signes de faiblesse du béton font place à la végétation. Ainsi, la rue devient jardin comme si l’homme avait fait le choix de cohabiter avec.

Et l’impasse devient vivante !

Les plantes colonisent la ville et notre ruelle devient bientôt un espace dans lequel on éveille sa curiosité et on s’aventure. De présente, la nature devient vivante, plus libre, plus sauvage. Une impasse oubliée que nous redécouvrons, devenue désormais un passage plus si sage.

L’espace public appartient maintenant à tous !

Les plantes ont pris leur place et c’est au tour du citoyen de devenir un acteur libre d’apporter sa contribution et de s’approprier cet environnement urbain pour qu’il s’y sente un peu chez lui. L’espace collectif devient ludique et créatif. L’homme et la nature se mêlent dans une ville qui semble faite pour qu’ils cohabitent, une biodiver’cité tant attendue.

Et si les plantes devenaient une évidence ?

Si la ville de demain était pensée pour elles ?

Contact :

Antoine De Lavalette
05 61 83 28 63
[email protected]
www.nature-creation.com

 

Simon FREITAG

La Couleur des Jardins (57)

 

QUI EST-IL ?

Dès son entrée en Bac pro aménagements paysagers, Simon Freitag s’est pris de passion pour le métier. Après un BTS et une licence professionnelle, il s’est associé avec un ami rencontré pendant ses études et, ensemble, ils ont créé « La Couleur des Jardins » en Moselle. Huit ans après, l’entreprise emploie une trentaine de personnes réparties sur deux agences : une première à Forbach et une seconde à Lutz, près de Thionville.

Résolument ancrées sur le territoire lorrain, les équipes de la Couleur des Jardins travaillent principalement pour des clients particuliers, pour qui elles conçoivent des jardins de A à Z. Pour Simon, qui soigne la relation avec ses clients en leur présentant des projets dessinés à la main et en les accompagnant dans la durée, l’art du jardin se cultive en prenant le temps et en s’ouvrant sur les disciplines complémentaires : maraichage, décoration…

 

SON PROJET : LA VI’LL’E DE DEMAIN

L’urbanisation a des limites, la nature a des droits, l’Homme a des devoirs.

Notre jardin a pour vocation d’apaiser le rythme effréné de nos vies en remettant la nature au centre de nos préoccupations, afin de profiter de ses bienfaits. Repoussons le tumulte de la Ville dès l’entrée du jardin au travers d’une allée qui rappelle le clavier d’un piano. A chacun de trouver son rythme de visite.

Eradiquons les odeurs de la Ville grâce aux plantes odorantes placées sous les grilles qui rappellent une bouche de métro. Donnons du sens à nos créations.

Apprenons du passé pour mieux construire l’avenir : une bibliothèque symbolisant le savoir nous accueille dans ce jardin ; quelles ont été les actions de l’Homme sur son environnement ? Que faut-il ne pas reproduire, que faut-il changer, ou au contraire dans quel sens faut-il persévérer ?

Prenons le temps, et créons un temps de partage : Grâce au grand banc en arc de cercle édifié autour d’une agora invite aux échanges.

Controns la chaleur des matériaux urbains grâce aux îlots de fraîcheur : une toiture végétalisée sur des immeubles et une pergola végétale faite d’arbres parasols.

Échappons à la grisaille du bitume grâce au végétal, qui s’impose sur chaque matériau urbain. Agrandissons l’espace avec un jeu de miroirs colorés apposés sur les façades des immeubles.

Favorisons la méditation grâce aux vertus apaisantes de l’eau de pluie qui ruissèle des toits et rempli le plan d’eau. Si nous redonnons à la Nature la place qui lui revient, elle nous le rendra au centuple.

Laissons-nous le temps.

Contact :

Simon Freitag
03 87 87 82 71
[email protected]
www.lacouleurdesjardins.fr

 

 

Matthieu CARLA

Les Jardins de Matthieu (31)

 

QUI EST-IL ?

Alors qu’il était encore étudiant en BTS Productions animales, Matthieu Carla a monté son entreprise dans le paysagisme. Un pari osé pour ce jeune alors âgé de 20 ans, qui souhaitait simplement être au contact de la terre et donner un coup de main autour de lui. De fil en aiguille, il s’est professionnalisé, il s’est spécialisé dans la création paysagère et il a su faire grandir son équipe. Aujourd’hui, son épouse et lui sont à la tête des Jardins de Matthieu, qui emploie huit salariés et deux apprentis à Cugnaux, aux portes de Toulouse. La priorité de cette entreprise familiale est de proposer à chaque client une création sur-mesure, qui répond à ses envies et ses besoins mais qui s’intègre aussi au style de sa maison et l’environnement à proximité immédiate du jardin. L’objectif final ? Apporter bonheur et bien-être à ceux qui aiment passer du temps à l’extérieur.

 

SON PROJET : JARDIN SUSPENDU

Le but de cette création est de valoriser et d’étendre le rayon d’action du jardinier paysagiste pour lui permettre d’accéder à nouveau support de création.

Son travail est donc de trouver avec sa filière de nouveaux modes d’action pour pouvoir intégrer le végétal à tous les étages.

Tout ce travail devrait sensibiliser notre filière en rapprochant les filières du bâtiment et les collectivités territoriales.

C’est notre responsabilité que de prendre en compte tous les enjeux du monde du paysage de demain, et de mener à bien la transition écologique, la transition verte.

Le projet que nous présentons a pour but de nous projeter, et de montrer que nos villes ne se muniront plus de poumons, mais qu’elles deviendront le poumon vert elle-même.

L’objectif de notre projet est d’exposer les nouvelles constructions avec de nouveaux matériaux comme sur la construction d’un « immeuble » en bois avec la technologie CLT acronyme de « Cross Laminated Timber », soit un panneau massif lamellécroisé qui peut être utilisé également par le paysagiste pour créer des locaux techniques, locaux poubelle, abri de jardin ou autres selon son imagination.

L’objectif de notre projet est d’exposer les nouvelles constructions avec de nouveaux matériaux comme sur la construction d’un « immeuble» en bois avec la technologie CLT acronyme de « Cross Laminated Timber », soit un panneau massif lamellé-croisé qui peut être utilisé également par le paysagiste pour créer des locaux techniques, locaux poubelle, abri de jardin ou autres selon son imagination.

Nous avons adoré travailler sur ce thème « Biodiver’Cité » et nous projeter à relever les défs du monde du paysage, ou comment vivre la ville de demain en cohabitant avec le végétal.

Contact :

Matthieu Carla
06 30 28 55 02
[email protected]
www.lesjardinsdematthieu.fr

 

Ils ont été sacrés “Maître Jardinier” !

2011 : Philippe Poilane

2013 : Luc Echilley - CEZAE Jardin (84)

2015 : Sylvère Fournier - Passion Jardin (13)

2017 : Anne Cabrol - Terideal (69)

2019 : Laurent Gras - Jardins à Thèmes (44)

2021 : Franck Serra - Serra Paysage (24)

 

 

Retour sur expérience

du Maître Jardinier 2021, Franck Serra

En 2021, à l’occasion de la 6e édition du concours, le Carré des Jardiniers 2021 invitait les candidats à réféchir à la thématique du jardin du (bon) vivant. Après délibération du jury, c’est le paysagiste Franck Serra, à la tête de l’entreprise Serra Paysage en Dordogne, qui a été sacré Maître Jardinier pour son projet Human & Sens.

“Je garde un souvenir inoubliable et extraordinaire de ma participation au Carré des Jardiniers 2021 ! J’ai entendu parler du concours Carré des jardiniers via des confrères et via les médias professionnels, et avec mon équipe, nous avons décidé de candidater car la thématique du jardin du bon vivant nous parlait et nous nous sentions prêts. J’ai vécu l’expérience Carré des jardiniers comme un véritable projet d’entreprise, qui a permis de réunir des membres de mon équipe aux compétences multiples, autour d’un même projet commun. Bien sûr, je recommande à tous les professionnels de la flière paysage de tenter l’aventure Carré des jardiniers. Que l’on fnisse la compétition fnaliste ou Maître Jardinier, tout le monde sort gagnant : visibilité, reconnaissance, réseau, cohésion d’équipe, etc. Ce concours est un vrai cadeau pour notre profession !”

 

Le jury

Un jury d’exception passionné par le vivant

Pour désigner le Maître Jardinier 2023, 14 professionnels de renom composent le jury du Carré des Jardiniers.
Ce sont eux qui ont trié les dossiers, pré-sélectionné dix projets pour les oraux de sélection et choisi les quatre fnalistes. Lors de la fnale, en direct du Salon Paysalia, ils visiteront les jardins réalisés pour ensuite élire le Maître Jardinier !

 

Comment le jury sélectionne-t-il les finalistes ?

Le jury apprécie la qualité des projets présentés à travers des critères de notation techniques, créatifs et esthétiques : pertinence de la disposition et de la composition de la palette, qualité des aménagements réalisés, respect du thème, originalité de l’interprétation, etc.

Il prête également une attention particulière au savoir-être, aux valeurs et aux motivations des candidats au titre de Maître Jardinier.

 

Le président du Jury

Jean Mus, jardinier paysagiste

 

 

7 PROFESSIONNELS DU SECTEUR DU PAYSAGE

3 JOURNALISTES SPÉCIALISÉS

3 ARTISTES REPRÉSENTANT LES 5 SENS VIA LEUR ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE

  • Michel AUDOUY - Architecte paysagiste  
  • Bruno IMBERT - Pépiniériste
  • Stéphanie KNOBLICH - Architecte paysagiste 
  • Eric LEQUERTIER - Paysagiste 
  • Bruno RICCI - Architecte paysagiste 
  • Pierre-Alexandre RISSER – Paysagiste
  • Franck SERRA - Maître Jardinier 2021
  • Philippe COLLIGNON - Journaliste réalisateur France 2 
  • Sylvie LIGNY - Pour la presse spécialisée - GardenLab 
  • Martine MEUNIER - Pour la presse professionnelle - Les Editions de Bionnay
  • Jacques CHIBOIS - Chef de La Bastide Saint-Antoine 
  • Gary - Sculpteur
  • Eric SANDER – Photographe

 

Depuis 2021, des étudiants en métiers et formations du paysage décernent un prix “Coup de coeur des étudiants”. Lors de la dernière édition, ce jury étudiant a attribué son prix à Franck Serra.

 

Ils sont partenaires du concours Carré des Jardiniers

 

Le partenaire officiel du concours Carré des Jardiniers

VALHOR est reconnue par les pouvoirs publics comme l’Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage. Elle représente une filière de premier plan dans les territoires avec quelque 186 000 professionnels du végétal au sein des 52 000 entreprises qui réalisent un chiffre d’affaires globalisé de 15 milliards d’euros.

 

Elle rassemble les dix organisations professionnelles, de l’amont à l’aval de la filière, représentatives des secteurs de la production, de la distribution et du commerce horticole, ainsi que du paysage et du jardin.

L’Interprofession a pour mission de :

  • Développer le potentiel économique des entreprises,
  • Répondre aux enjeux sanitaires du végétal, améliorer la qualité des produits et l’offre de services,
  • Favoriser la connaissance de la production et du marché,
  • Promouvoir le végétal, le savoir-faire des professionnels et la richesse des métiers de la filière et leur excellence,
  • Fédérer et renforcer le dialogue entre les organisations professionnelles.
www.valhor.fr

 

En 2023, VALHOR sera de nouveau présente à Paysalia pour souligner le dynamisme de la filière française du paysage

  • Partenariat exclusif du Carré des jardiniers, le concours d’excellence des maîtres jardiniers,
  • Organisation de la finale du concours national de reconnaissance des végétaux, avec la participation attendue de plus de 60 jeunes, élèves de l’enseignement agricole mais aussi professionnels en exercice,
  • Présence au cœur du village des producteurs français, où plus 45 exposants seront rassemblés sous la bannière « Fleurs de France »,
  • Présence sur le Stand institutionnel qui rassemble VALHOR et ses partenaires.

 

Partenaires presse du concours Carré des Jardiniers

 

Partenaires médias du concours Carré des Jardiniers

 

En partenariat avec

 

Fournisseurs officiels du Carré des Jardiniers

 

 

 

 

 

Centres de formation partenaires, pour le jury étudiant

EPLEFPA – CFFPA Saint-Rémy-de-Provence
Bouches-du-Rhône - 13

Campus La Mouillère
Loiret - 45

CFA La Bretonnière
Seine-et-Marne - 77

CFFPA – UFA de l’Allier
Allier - 03

MFR de L’entre deux mers
La Gironde - 33

 

Contact pros :

[email protected]
04 78 176 216

 

Contacts presse :

Léa Valleix
[email protected]
07 88 85 41 10

Anne Chadan
[email protected]
06 60 85 98 24



Un évènement

En co-production avec :

Partenaire officiel :